17/10/2007

Politique

Le roi est mort, vive le roi !

 

En septembre dernier, j’ai écrit que les Genevois ne pardonneront jamais à son Altesse Jobin, roi déchu de Cointrin, son écart et qu’il était politiquement mort. Je lui aurais encore pardonné s’il s’était fondu en excuses. Rien de tout cela, au contraire.

 

Est-il prétentieux ? Je ne crains qu’une chose, c’est qu’il entrainera Madame Martine Brunschwig Graf dans sa chute, pour le grand dam de la droite. L’entente aurait mieux fait de changer le fusil d’épaule, mais voilà … il fallait « s’ententre ».

 

Le verdict du 21 octobre prochain nous le dévoilera. Et on criera peut-être sur les toits : « le roi est mort, vive le roi … de l’Office de Tourisme Genevois » !
Oui, il est – au contraire de MaMi (Martine+Micheline) - plus utile à Genève qu’à Berne.

 

Bien à vous                    

 

 

Onex, le 17 octobre 2007    Bruno Mathis      079/605.14.13   b.mathis@tele2.ch

18:31 Écrit par Etoile de Neige dans Général | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bienvenue au Tibet

Tashi deleg, bienvenue au Tibet, pays 30 fois plus grand que la Suisse ! Ce n’est malheureusement pas le cas pour tout le monde.
Particulièrement, Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï Lama, n’y est pas en odeur de sainteté. (Vous pouvez trouver des renseignements très complets sur sa vie sur internet ou dans les ouvrages de qualité sur le Tibet). Aux yeux des Chinois, le guide spirituel du peuple tibétain est tenu pour responsable des excès de ses troupes. Son autorité contestée, a-t-il perdu les brides ?
Le drame des tibétains est que ce pays de … paix est envahi de plus en plus par les Chinois Han et les Musulmans, occupant les postes clés dans l’administration et dans la gestion. Ces « envahisseurs » désirent moderniser le Tibet (région autonome depuis 1965) au nom de leur loi, conférant aux indigènes rétrogrades, à leurs yeux, des cours d’éducation patriotique, au fouet si nécessaire. Perdant patience, quelques uns des moines renégats ont semé le trouble, en saccageant et pillant les magasins des … nouveaux arrivants. Pas étonnant, la riposte brutale de l’armée populaire de « libération » ne s’est pas fait attendre. Qui sème la violence, récolte la violence ! Bien naïfs, ceux qui croyaient être à l’abri, avec l’ouverture de la fenêtre olympique vers le Monde.
Que le Tibet doive faire sa mue pour entrer dans le 21e siècle est une réalité que même le Dalaï Lama souhaite. Piétiner les Droits humains et vouloir démolir la culture tibétaine par l’armée populaire de libération, m’offusque (comme tant d’autres) au plus haut degré.
Au fil des temps, le Dalaï Lama a eu d’innombrables pourparlers – avec plus ou moins de succès - avec le gouvernement chinois, allant même jusqu’à rencontrer en 1956 à Pékin le puissant Mao Zédong. Nul autre que lui connaît mieux les subtilités de ces derniers. Mais … il faut donner du temps au temps.
Homme de dialogue, le sage du Tibet est devenu pour des millions porteur d’espoir ! Avec les Jeux Olympiques en point de mire, il faut qu’il saisisse cette opportunité. Bonne chance !
Quant à la Chine, ne serait-ce pas la plus belle des médailles qu’elle puisse récolter, en acceptant la culture tibétaine et en reconnaissant le Dalaï Lama comme chef spirituel des tibétains ?


Onex, le 14 mai 2008 Bruno Mathis 079/605.14.13
b.mathis@tele2.ch

Écrit par : Bruno Mathis | 14/05/2008

Les commentaires sont fermés.