08/08/2008

Amidal, le fils du désert

La troupe de choc de Madame Bonfanti a fait l’impensable. A l’image d’un bulldozer entrant dans un magasin de porcelaine, dix, quinze ou vingt éléments ont investi un des plus prestigieux hôtels de la Cité Calvin pour arrêter 2 « poêts moineaux », de les coffrer et déplacer in militari dans un autre 5-étoiles, nommé « Champ-Dollon ». Menottés ( ?), la caline Aline, enceinte, et son Jules ont été invités à défiler devant leurs subalternes. Magnifique investissement !

 

 

Quel affront pour le clan « Kadafal » d’avoir touché à un cheveu d’Amidal, pâle figure de son illustre ancêtre général. –

 

La nouvelle venue aux oreilles du fier chef de la savane, son sang n’a fait qu’un tour : « Sacrilège, Genève a osé lever le doigt sur mon fils bien aimé, protégé par l’immunité et l’impunité ; cracher sur ma famille, cet affront, ils me le laveront ; jamais, ils n’auraient fait fi contre le clan Marcozy » ! Œil pour œil, dent pour dent !

 

 

Ce cher Mu’ammar oublie que nous sommes souverain et dans un état de droit. Bien que l’argent n’ait pas d’odeur, celui du pétrole l’a. En bon diplomate, on n’oserait pas le dire, mais si j’étais le géniteur d’Amidal, il aurait pris sa paire de claque. Curieusement, aucune voix « voilée » s’est levée pour défendre notre Cité ! Préfèrent-ils nos jeux forains ou pyrotechniques pour ne pas se mouiller ?

 

 

Il y a tellement d’intérêts en jeu ; pour sauver les meubles, notre appliqué Laurent Moutinot, sur exhortation du Palais fédéral, n’a probablement pas d’autre alternative que de boire la soupe de Kappel jusqu’à la lie en s’excusant pour apaiser l’ogre. Quant à Daniel Zappelli, il peut toujours classer le dossier, en précisant : « pour absences de preuves (délit commis hors de notre territoire) » !

 

In cha’ Allah, oublions ce fait divers ! Passons à autre chose, les fêtes de Genève et les JO de Pékin nous attendent.

 

Onex, le  8 août 2008          Bruno Mathis       b.mathis@tele2     

22:21 Écrit par Etoile de Neige dans Genève | Tags : bruno mathis, etoile de neige | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Si les raisons de l'interpellation du couple Khadafi étaient justifiées, l'arrestation été un peu surdimensionnée, car Mme Khadafi était enceinte sur le point d'accoucher. Peut-être, un interrogatoire plus en douceur aurait été plus judicieux. Beaucoup trop de précipitation de la part de tous les proganistes font que cette affaire prend des proportions exceptionnelles avec des retombées lamentables dont les otages suisses en Lybie, la gestion peu brillante du DFAE qui fasse au chantage n'a aucune arme diplomatique, la justice genevoise qui soit s'entête, soit fait marche arrière... Bref, tout le monde sait que Khadafi est un didacteur psychopathe, sans foi, ni loi et nous nous sommes jetés dans la gueule du loup. Mais, nous devons vraiment réfléchir sur du log terme et non plus de manière instinctive.

Écrit par : demain | 09/08/2008

Les commentaires sont fermés.