21/08/2008

Le fric gouverne le monde

Le fric gouverne le monde

 

Une lectrice rapporte dans le Tagesanzeiger de Zurich une histoire véridique.

 

Logée dans un hôtel 5-étoiles à Interlaken, elle a été incommodée par l’odeur de la « popote » que se permettaient de faire des clients du Moyen Orient. Elle dit : « A priori, je n’ai rien contre le voile, mais qu’ils ne nous imposent ni leur foi, ni leur loi ! ». Lors de l’entretien avec le directeur, ce dernier répond : « Désolé, je ne peux pas le leur interdire, vu qu’ils louent la moitié de l’hôtel » ! Ce n’est pas correct vis-à-vis des autres hôtes et je comprends le désarroi de cette personne, qui devait chercher avec sa famille refuge ailleurs.

 

Est-ce symptomatique que les directeurs sympathiques baissent leur slip devant le fric, à l’image de celui du 5-étoiles genevois, qui aurait pu mettre le « haut-là » avant l’arrivée des 20 rambos de Bonfanto-Moutinot. Mais voilà, il fallait, comme la police genevoise, des cou…rage !

 

 

Montana, 17 août 2008       Brunello della Montano              

 

00:49 Écrit par Etoile de Neige dans Genève | Tags : etoile de neige, bruno mathis | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ah, Bruno, c'est le fric qui gouverne le monde? Suis déçu... je croyais que c'était le sexe... pffff... on pourrait peut-être imprimer des billets de banque avec les images d'une bimbo et d'un bellâtre, comme ça les deux seraient réunis, une image de chaque côté. Enfin, quoique, dormir avec un billet de banque, suis pas sûr que ça soit très câlin...

Écrit par : hommelibre | 21/08/2008

"Ah, Bruno, c'est le fric qui gouverne le monde? Suis déçu... je croyais que c'était le sexe... pffff... on pourrait peut-être imprimer des billets de banque avec les images d'une bimbo et d'un bellâtre, comme ça les deux seraient réunis, une image de chaque côté. Enfin, quoique, dormir avec un billet de banque, suis pas sûr que ça soit très câlin..."

Ce commentaire a été posté par hommelibre.

Écrit par : Bruno Mathis | 29/08/2008

Les commentaires sont fermés.