29/08/2008

Police, dein Freund und Helfer

un article de mars 2007, qui n'est pas démodé:

Police, Dein Freund und Helfer (ton ami et serviteur) Nous vivons dans un état de droit (mais aussi d’obligations), Dieu merci, et avons de la chance d’avoir la liberté d’expression. Il faut en user, sans en abuser ! Il me semble que nous nous créons des problèmes, là où il ne devrait pas en avoir, par NON-RESPECT de certaines règles élémentaires et/ou éthiques. Nous sommes comme les enfants, à qui il faut fixer des limites ! Pour ma part, tout repose dans le RESPECT, respect du supérieur, respect du prochain, respect dans le dialogue. Accepter l’hiérarchie, sans jalousie, voilà un art qui devrait nous seoir, séduire. La police a une bien triste image actuellement et il faut rebondir, faire éclat de sa compétence et de sa serviabilité, pour ne pas dire gentillesse. Au lieu de s’entredéchirer, ne vaudrait t-il pas mieux de tirer tous à la même corde ?  The right man or woman on the right place. Policier, vous avez choisi un beau métier. Faites de sorte que nous « peuple » puissions à nouveau être fier de nos protecteurs. Vous, lecteurs, avez peut-être eu de la chance de suivre hier soir (vendredi 16 mars) l’émission de la TV Léman Bleu (interview avec Monica Bonfanti). Elle a répondu aux questions avec fermeté et compétence qui a forcé mon respect (et mon admiration). Serais-je tombé sous son charme latin ? J’aimerais bien que les gendarmes en fassent autant, en respectant la hiérarchie. Je crois en Madame Monica. Et vous ? Il faut que les syndicalistes spécialement fassent de même, et que ses contradicteurs se mettent avec elle autour d’une table. Une fois les angles arrondis, tout ira mieux. Si mon humble personne pouvait exprimer un désir : ” Faites sortir les gendarmettes et gendarmes des « trous » (bureaux) “ . Le printemps est là, faites fleurir les « prés » (trottoirs, bistrots). Ne sont elles/ils pas belles et beau à voir dans leurs jolis dress ? Oui, Police, Dein Freund und Helfer (ami, protecteur et serviteur), montrez-vous ! - Comme cela nous n’aurions pas seulement le droit de voir sur la voie publique de contractuel(le)s tristes, faisant leur métier avec un zèle extrême. (J’aime mieux voir virevolter les papillons dans les airs que derrière les pare-brises). Pour conclure, chère Madame Bonfanti - que j’ai eu de la chance d’approcher aux Vieux-Grenadiers de Genève l’hiver dernier (magnifiquement et dignement applaudie par l’assemblée « macho » ?, non pas trop !) - un conseil d’un Suisse *primitif : Entourez-vous de 3 chefs qui ont confiance en vous et vous en eux et qui soutiennent vos décisions sages. Pourquoi 3 ? Parce que c’est un beau chiffre, point à la ligne. Onex, le  17 mars 2007         Bruno Mathis       079/605.14.13     *Nidwald Article condensé paru dans la TdG du 27.03.2007, page 26

 

07:44 Écrit par Etoile de Neige dans Genève | Tags : bruno mathis, etoile de neige | Lien permanent | Commentaires (1)

28/08/2008

Songe d'une nuit d'été 2070

Songe d’une nuit d’été 2070

 

Le dernier minaret, installé sur l’île flottante des Pâquis, est la fierté de la Cité Mohammed , appelée d’antan Calvin, et fait ombre au pont à hauban Ali Mouammar, reliant les deux rives. Visible de partout par temps clair, surplombant le jet d’eau coloré de bons 500 m, son image a fait le tour du monde. Ce n’est point étonnant, puisque la tour, la plus chère de l’histoire, a été entièrement construite avec les lingots d’or de la banque Hélvetor.

 

A l’instant, émergent de la brume mauve, il me fait un clin d’œil, tandis que la bise porte à mes oreilles la voie monocorde du muezzin, appelant à la 5e et dernière prière de la journée. Ah, nous sommes jeudi. Youpiiiééé, demain journée sacrée, nous irons tous à la mosquée.

 

Liberté oblige, le Grand-Conseil a consenti, pour être gré aux minorités, les samedis et dimanches congés indemnisés. Toutefois, au grand dam de ces minorités, la réintroduction de la sonnerie des cloches des quelques églises orphelines a été refusée, soi-disant pour ne pas être à porte-à-faux avec les Confédérations mondiaux.

 

Geneva-town   31-08-2070     Bruno Mathis 

Geneva-town  31-08-2070           Bruno   l’utopiste   

 

                           

 

10:45 Écrit par Etoile de Neige dans Culture | Tags : bruno mathis, du sommet des acacias | Lien permanent | Commentaires (1)

26/08/2008

Squatters de notre temps

Squatters de notre temps

 

J’ai un vilain défaut, c’est celui de dire tout haut, ce que beaucoup (?) pensent tout bas. Pour faire l’avocat du diable, j’affirme que depuis Adam et Eve, il y a toujours une partie qui réussie, par moment, à pourrir l’existence de l’autre ; si ce n’est pas Paul, c’est Jean, en excluant les saints et les sains d’esprit.

 

Après les maisons de tolérances, les parcs à… « bottelón ».

 

Oh maisons roses, oh maisons closes ; mes parcs verts, mes parcs chers.

 

Que jeunesse se passe ! A priori, je n’ai rien contre les squatters de notre temps. Qu’ils fassent leurs expériences, qu’ils se shootent, qu’ils se saoulent, qu’ils s’envoient en l’air … j’en ai rien à faire, lire « cirer », tant que cela ne touche pas mon « clan ». L’éducation devrait se faire dans l’anti-chambre de leurs parents, pour autant qu’ils en aillent et soient dignes de ce nom.

 

On ne peut pas arrêter le « temps », mais on peut mettre à contribution les pollueurs de notre temps (augmentation massive des taxes sur toutes drogues et nuisances, mais la volonté politique ne semble pas être mûre !!!).

 

Mûre et responsable, quoi que …, la vie appartient à cette jeunesse blasée (?), voire dorée ; libre à elle de contrôler ses pulsions et ses pulsations, mais … il y a un grand MAIS, qu’elle ne considère pas que tout leur soit due et qu’elle puisse vivre aux frais et au dépens de notre société (coût social), jusqu’à piétiner nos plus belles valeurs : « PATRIE, FAMILLE, AMITIE » !

 

 

Montana, le 24 août 2008                    Bruno, l’avocat du diable

 

18:17 Écrit par Etoile de Neige dans Politique | Tags : bruno mathis, tribune du léman | Lien permanent | Commentaires (0)

25/08/2008

Une douce rêverie de Bruno sur le futur

Rêve d’une nuit d’été 2070

Depuis mon attique, du haut de ma tour « Charmes des Acacias Y », je contemple cette fin de journée magnifique. Le soleil, baigné dans une couche mauve dorée, m’envoie ses derniers rayons de soleil. Au lointain brillent les 3 minarets, entourant Geneva-town. Les pluies torrentielles de ces derniers jours ont partiellement libéré la ville du smog. L’air est enfin devenu respirable sans masque et la chaleur étouffante supportable, après cette longue période de sécheresse. Par moment, le baromètre flirtait avec les 50 degrés Celsius. A partir de 40, le gouvernement met en route les refroidisseurs, alimentés par une pile solaire, installés le long des trottoirs roulants.

Allah merci, l’eau potable, conservée dans les bouteilles en carton, se trouve par ici en suffisance dans les supermarchés Nessvit. Les arbres d’antan ont perdu leur feuillage ; pas grave, maintenant les plantes artificielles scintillent de mille feux, ne nécessitant ni eau, ni terre, garnissant notre environnement ! Geneva 24-08-2050      Bruno Mathis Pensées sur notre temps En son temps, il y avait le Vélodrôme (sport individuel), le Hippodrôme (sport collectif), l’Aérodrôme (loisirs collectifs) ; ensuite sont venus se joindre l’écodrôme (économie et écologie), le spéculodrôme (bourse, profits sauvages), le militarodrôme (terrorisme) et, last but not least, le saoulodrôme (botellónes, drogues) et le baisodrôme (sex sauvage). Où va-t-on s’arrêter et quel sera le prix à payer ? Montana, le 24 août 2008                    Bruno, le moralisateur

17:05 Écrit par Etoile de Neige dans Humour | Tags : etoile de neige, bruno mathis | Lien permanent | Commentaires (3)

21/08/2008

Criminels du futur malgré eux

Criminels du futur malgré eux ?

 

 

Tandis que notre planète Terre « coure » inéluctablement vers son destin, le réchauffement climatique (avec tous ses effets néfastes connus), favorisé par notre comportement peu responsable, les 153 états-membres de l'OMC gourmands, Pascal Lamy en tête, se bagarrent en ce moment à Genève pour faire baisser les droits de douanes sur les marchandises. Ceci devrait favoriser les échanges Nord-Sud et faire baisser les prix à la consommation, mais ... la médaille a deux faces. La mondialisation n'apporte à l'humanité pas que des avantages ! Pour nous Suisses notamment l'agriculture va en pâtir, bien que nous tous désirons ardemment consommer régional et manger les produits de saison. Hélas, nous serons inondés de vivres venant de tous azimuts à des prix imbattables.

 

Est-ce que les ministres ont un court instant pensé non seulement au profit, mais aussi à l'écologie? Les nuisances créées par ces multiples transports devraient être compensées par une taxe écologique conséquente pour aider efficacement à la recherche contre l'effet de serre et, en prime, contre les particules fines !

 

Peut-être, un jour, nos arrières-petits-enfants, protégés par un masque pour survivre au « smog », taxeront ces Messieurs/Dames aux cols blancs de criminels malgré eux!

 

 

Montana, le 30 juillet 2008             Bruno Mathis

 

14:46 Écrit par Etoile de Neige dans Développement durable | Tags : etoile de neige, bruno mathis | Lien permanent | Commentaires (0)

Le fric gouverne le monde

Le fric gouverne le monde

 

Une lectrice rapporte dans le Tagesanzeiger de Zurich une histoire véridique.

 

Logée dans un hôtel 5-étoiles à Interlaken, elle a été incommodée par l’odeur de la « popote » que se permettaient de faire des clients du Moyen Orient. Elle dit : « A priori, je n’ai rien contre le voile, mais qu’ils ne nous imposent ni leur foi, ni leur loi ! ». Lors de l’entretien avec le directeur, ce dernier répond : « Désolé, je ne peux pas le leur interdire, vu qu’ils louent la moitié de l’hôtel » ! Ce n’est pas correct vis-à-vis des autres hôtes et je comprends le désarroi de cette personne, qui devait chercher avec sa famille refuge ailleurs.

 

Est-ce symptomatique que les directeurs sympathiques baissent leur slip devant le fric, à l’image de celui du 5-étoiles genevois, qui aurait pu mettre le « haut-là » avant l’arrivée des 20 rambos de Bonfanto-Moutinot. Mais voilà, il fallait, comme la police genevoise, des cou…rage !

 

 

Montana, 17 août 2008       Brunello della Montano              

 

00:49 Écrit par Etoile de Neige dans Genève | Tags : etoile de neige, bruno mathis | Lien permanent | Commentaires (2)

20/08/2008

Les criminels du futur ?

Criminels du futur malgré eux ?

 

Tandis que notre planète Terre « coure » inéluctablement vers son destin, le réchauffement climatique (avec tous ses effets néfastes connus) – favorisé par notre comportement peu responsable vis-à-vis de la pollution – les 153 états-membres de l’OMC, gourmands, avec Pascal Lamy en tête, se sont bagarrés pour globalement faire baisser les droits de douane et les subventions. Le Doha-Round, mis en route après le fameux septembre 2001, a encore une fois et peut-être définitivement échoué.

 

Jean qui rit, Jean qui pleure. On a voulu sacrifier l’agriculture sur l’autel du lobby industriel et bancaire. Les Etats-Unis, l’Inde et la Chine , ne trouvant pas leurs avantages, ont mis un verrou. Un journaliste éminent a dit que les pourparlers seront bloqués pour des années, car ces pays ont - dans un avenir proche - d’autres chats à fouetter, notamment des problèmes économiques et écologiques à résoudre !

 

Que les pays émergeants doivent être soutenus par les pays riches pour le bien de tous, je ne le conteste pas. Ceci devrait favoriser les échanges commerciaux, avec comme résultat de meilleurs prix à la consommation.

 

Mais attention, la médaille a 2 faces. A mon avis, la mondialisation voire globalisation n’apporte à l’humanité pas que des avantages ! Notamment notre agriculture en pâtirait. Bien entendu, nous Suisses voulons tous soutenir notre paysannerie, manger régional et consommer nos produits de saison. Nos agriculteurs et maraîchers, ne sont-ils pas les paysagistes de notre contrée ? A défaut, il faudra les soutenir à coup de subventions démesurées.

Peut-être, un jour, nos arrières-petits-enfants, protégés par un masque pour survivre au "smog" taxeront ces Messieurs/Dames aux cols blancs de criminels malgré eux!

A bon entendeur

Montana, le 18 août 2008       Bruno Mathis       b.mathis@tele2

 

 

 

18:33 Écrit par Etoile de Neige | Tags : bruno mathis, etoile de neige | Lien permanent | Commentaires (0)

Les criminels du futur ?

Criminels du futur malgré eux ?

 

Tandis que notre planète Terre « coure » inéluctablement vers son destin, le réchauffement climatique (avec tous ses effets néfastes connus) – favorisé par notre comportement peu responsable vis-à-vis de la pollution – les 153 états-membres de l’OMC, gourmands, avec Pascal Lamy en tête, se sont bagarrés pour globalement faire baisser les droits de douane et les subventions. Le Doha-Round, mis en route après le fameux septembre 2001, a encore une fois et peut-être définitivement échoué.

 

Jean qui rit, Jean qui pleure. On a voulu sacrifier l’agriculture sur l’autel du lobby industriel et bancaire. Les Etats-Unis, l’Inde et la Chine , ne trouvant pas leurs avantages, ont mis un verrou. Un journaliste éminent a dit que les pourparlers seront bloqués pour des années, car ces pays ont - dans un avenir proche - d’autres chats à fouetter, notamment des problèmes économiques et écologiques à résoudre !

 

Que les pays émergeants doivent être soutenus par les pays riches pour le bien de tous, je ne le conteste pas. Ceci devrait favoriser les échanges commerciaux, avec comme résultat de meilleurs prix à la consommation.

 

Mais attention, la médaille a 2 faces. A mon avis, la mondialisation voire globalisation n’apporte à l’humanité pas que des avantages ! Notamment notre agriculture en pâtirait. Bien entendu, nous Suisses voulons tous soutenir notre paysannerie, manger régional et consommer nos produits de saison. Nos agriculteurs et maraîchers, ne sont-ils pas les paysagistes de notre contrée ? A défaut, il faudra les soutenir à coup de subventions démesurées.

Peut-être, un jour, nos arrières-petits-enfants, protégés par un masque pour survivre au "smog" taxeront ces Messieurs/Dames aux cols blancs de criminels malgré eux!

A bon entendeur

Montana, le 18 août 2008       Bruno Mathis       b.mathis@tele2

 

 

 

18:33 Écrit par Etoile de Neige | Tags : bruno mathis, etoile de neige | Lien permanent | Commentaires (0)

08/08/2008

Amidal, le fils du désert

La troupe de choc de Madame Bonfanti a fait l’impensable. A l’image d’un bulldozer entrant dans un magasin de porcelaine, dix, quinze ou vingt éléments ont investi un des plus prestigieux hôtels de la Cité Calvin pour arrêter 2 « poêts moineaux », de les coffrer et déplacer in militari dans un autre 5-étoiles, nommé « Champ-Dollon ». Menottés ( ?), la caline Aline, enceinte, et son Jules ont été invités à défiler devant leurs subalternes. Magnifique investissement !

 

 

Quel affront pour le clan « Kadafal » d’avoir touché à un cheveu d’Amidal, pâle figure de son illustre ancêtre général. –

 

La nouvelle venue aux oreilles du fier chef de la savane, son sang n’a fait qu’un tour : « Sacrilège, Genève a osé lever le doigt sur mon fils bien aimé, protégé par l’immunité et l’impunité ; cracher sur ma famille, cet affront, ils me le laveront ; jamais, ils n’auraient fait fi contre le clan Marcozy » ! Œil pour œil, dent pour dent !

 

 

Ce cher Mu’ammar oublie que nous sommes souverain et dans un état de droit. Bien que l’argent n’ait pas d’odeur, celui du pétrole l’a. En bon diplomate, on n’oserait pas le dire, mais si j’étais le géniteur d’Amidal, il aurait pris sa paire de claque. Curieusement, aucune voix « voilée » s’est levée pour défendre notre Cité ! Préfèrent-ils nos jeux forains ou pyrotechniques pour ne pas se mouiller ?

 

 

Il y a tellement d’intérêts en jeu ; pour sauver les meubles, notre appliqué Laurent Moutinot, sur exhortation du Palais fédéral, n’a probablement pas d’autre alternative que de boire la soupe de Kappel jusqu’à la lie en s’excusant pour apaiser l’ogre. Quant à Daniel Zappelli, il peut toujours classer le dossier, en précisant : « pour absences de preuves (délit commis hors de notre territoire) » !

 

In cha’ Allah, oublions ce fait divers ! Passons à autre chose, les fêtes de Genève et les JO de Pékin nous attendent.

 

Onex, le  8 août 2008          Bruno Mathis       b.mathis@tele2     

22:21 Écrit par Etoile de Neige dans Genève | Tags : bruno mathis, etoile de neige | Lien permanent | Commentaires (1)