29/11/2008

Le roi lion déchu

J’ai écrit le 10 janvier 2008, revenant de Thaïlande, que le roi lion déchu allait encore rugir. Le 11 décembre 2007, j’ai ressenti jusqu’aux antipodes la vague du 2e Tsunami, chassant sans gloire Christoph no 1 hors de ses frontières (du Palais fédéral). L’affiche de l’UDC n’aurait  pu mieux illustrer la brebis noire. Pourtant, elle devait signifier que les délinquants étrangers soient chassés de notre territoire, un vœu toujours cher de ma part !

 

Cette fois, on jouera cartes sur table avec le fameux duo Blocher/Maurer. Plus de plan « machiavélique », ni « tour de passe-passe », ni de coup de « Jarnac ». Je me suis peut-être trompé en affirmant que le coup bas ne porterait pas de chance aux instigateurs, mais … je loin d’être sûr.

 

A mon avis, « nous » avons fait une grave erreur à son temps pour ne pas jouer la rocade Schmid – Blocher, car ce dernier, patriote jusqu’au bout de ses ongles, aurait infiniment mieux convenu pour diriger, avec « le » nouveau chef de l’armée, ce département, état dans l’état. Par ailleurs, il faut laisser à ce brave Blocher le mérite qu’il a réussi à faire beaucoup d’économies, économies peu relevées par nos journalistes !

 

J’ai adressé quelques critiques à son encontre, en joignant un bon pour des fleurs. Savez-vous ce que cet honnête homme (tandis qu’une autre personne l’a royalement ignoré) m’a répondu, en remerciant ? « En tant que conseiller fédéral, je ne puis accepter des cadeaux et je vous retourne le bon … et … j’ai pris connaissances de vos commentaires, mais compte sur votre compréhension de ne pas y revenir » et d’ajouter : « je vous assure que je m’emploie, en tant que conseiller fédéral, de toutes mes forces et avec toute mon énergie pour le bien notre patrie et de sa population » ! Je lui crois et « honni soit qui mal y pense ». Malheureusement, ce n’était pas un homme de consensus, mais malin comme un singe.

 

Toutefois, désavoué de tout part, même partiellement par son parti, je pense qu’il aura l’élégance de retirer au dernier moment sa candidature,  en faveur de son lieutenant et colistier. Ainsi, le siège assuré par l’UDC, cela lui permettra de rugir encore et encore.

 

 

13:14 Écrit par Etoile de Neige dans Politique | Tags : bruno mathis, etoile de neige | Lien permanent | Commentaires (4)

Le lion déchu

J’ai écrit le 10 janvier 2008, revenant de Thaïlande, que le roi lion déchu allait encore rugir. Le 11 décembre 2007, j’ai ressenti jusqu’aux antipodes la vague du 2e Tsunami, chassant sans gloire Christoph no 1 hors de ses frontières (du Palais fédéral). L’affiche de l’UDC n’aurait  pu mieux illustrer la brebis noire. Pourtant, elle devait signifier que les délinquants étrangers soient chassés de notre territoire, un vœu toujours cher de ma part !

 

Cette fois, on jouera cartes sur table avec le fameux duo Blocher/Maurer. Plus de plan « machiavélique », ni « tour de passe-passe », ni de coup de « Jarnac ». Je me suis peut-être trompé en affirmant que le coup bas ne porterait pas de chance aux instigateurs, mais … je loin d’être sûr.

 

A mon avis, « nous » avons fait une grave erreur à son temps pour ne pas jouer la rocade Schmid – Blocher, car ce dernier, patriote jusqu’au bout de ses ongles, aurait infiniment mieux convenu pour diriger, avec « le » nouveau chef de l’armée, ce département, état dans l’état. Par ailleurs, il faut laisser à ce brave Blocher le mérite qu’il a réussi à faire beaucoup d’économies, économies peu relevées par nos journalistes !

 

J’ai adressé quelques critiques à son encontre, en joignant un bon pour des fleurs. Savez-vous ce que cet honnête homme (tandis qu’une autre personne l’a royalement ignoré) m’a répondu, en remerciant ? « En tant que conseiller fédéral, je ne puis accepter des cadeaux et je vous retourne le bon … et … j’ai pris connaissances de vos commentaires, mais compte sur votre compréhension de ne pas y revenir » et d’ajouter : « je vous assure que je m’emploie, en tant que conseiller fédéral, de toutes mes forces et avec toute mon énergie pour le bien notre patrie et de sa population » ! Je lui crois et « honni soit qui mal y pense ». Malheureusement, ce n’était pas un homme de consensus, mais malin comme un singe.

 

Toutefois, désavoué de tout part, même partiellement par son parti, je pense qu’il aura l’élégance de retirer au dernier moment sa candidature,  en faveur de son lieutenant et colistier. Ainsi, le siège assuré par l’UDC, cela lui permettra de rugir encore et encore.

 

 

12:30 Écrit par Etoile de Neige dans Politique | Tags : etoile de neige, bruno mathis | Lien permanent | Commentaires (0)

13/11/2008

Le monde financier en ébullition

 

Comme au réchauffement climatique, on n’arrivera pas à éteindre « l’incendie », tant que tout le monde ne tire pas à la même corde.

 

Actuellement, on étudie une solution à la crise financière, notamment en établissant un code de bonne conduite. Ceci est très salutaire, et j’espère que la spéculation sur les crédits à effet levier seront bannis pour permettre au monde économique de trouver la SERENITE et, pour nous, la CONFIANCE  !

 

Mettons l’étiquette « ETHIQUE » en point de mire, mais tant que Wallstreet, Londres, Pékin et autres réfractaires n’y participeront pas activement, je crains que tous les efforts seront vains et que les requins continueront à nager tranquillement dans ce monde capitaliste.

 

 

Onex, le 13 novembre 2008      Bruno Mathis        b.mathis@tele2.ch

 

 

10:05 Écrit par Etoile de Neige dans Economie | Tags : etoile de neige, entre nous | Lien permanent | Commentaires (0)