02/12/2008

Coup de Jarnac contre l'UDC zurichoise

Il y eu « Ueli le valet » (de Jérémias Gotthelf) et « Ueli le lieutenant » (de Blocher). J’ai écrit le 10 janvier 2008, revenant de Thaïlande, que le roi lion déchu (Blocher) allait encore rugir. Le 11 décembre 2007, j’ai ressenti jusqu’aux antipodes la vague du 2e Tsunami, chassant sans gloire Christoph no 1 hors de ses frontières (du Palais fédéral). L’affiche de l’UDC n’aurait  pu mieux illustrer la brebis noire. Pourtant, elle devait signifier que les grands délinquants étrangers soient chassés de notre territoire, un vœu toujours cher de ma part !

 

Est-ce que cette fois, on jouera cartes sur table avec le fameux duo Blocher/Maurer ? Plus de plan « machiavélique », ni « tour de passe-passe », ni de coup de « Jarnac » ? On entend dans les coulisses murmurer qu’un 2e coup de Jarnac est en train de se préparer, cette fois contre Ueli Maurer. Je me suis peut-être trompé en affirmant que les coups bas, notamment du PDC,  ne porteraient pas de chance aux instigateurs, mais … je suis très loin d’être sûr. Par contre, j’estime que le PDC vient dangereusement, en mettant en péril un 2e siège dans 4 ans.

 

A mon avis, « nous » avons fait une grave erreur à son temps pour ne pas  avoir joué la rocade Schmid – Blocher, car ce dernier, patriote jusqu’au bout de ses ongles, aurait infiniment mieux convenu à diriger, avec « le » nouveau chef de l’armée, ce département, l’état dans l’état. Par ailleurs, il faut laisser à ce brave Blocher le mérite qu’il a réussi à faire beaucoup d’économies, économies peu relevées par nos journalistes !

 

J’ai adressé en son temps quelques critiques à son encontre, en joignant un bon pour des fleurs. Savez-vous ce que cet honnête homme (tandis qu’une autre personne l’a royalement ignoré et gardé le bon) m’a répondu, en remerciant ? « En tant que conseiller fédéral, je ne puis accepter des cadeaux et je vous retourne le bon … et d’ajouter :  j’ai pris connaissances de vos commentaires, mais compte sur votre compréhension de ne pas y revenir » et clore avec : « je vous assure que je m’emploie, en tant que conseiller fédéral, de toutes mes forces et avec toute mon énergie pour le bien notre patrie et de sa population » ! Je lui crois et « honni soit qui mal y pense ». Malheureusement, ce n’était pas un homme de consensus, mais malin comme un singe.

 

Toutefois, désavoué de tout part, même partiellement par son parti, je pense qu’il aura l’élégance de retirer au dernier moment sa candidature,  en faveur de son lieutenant et colistier. Selon la volonté du peuple UDC, le siège devrait revenir à Ueli Maurer. Pour qu’il soit éligible, je prétends qu’il devra retourner sa veste et accepter, le moindre mal pour la Suisse ,  la libre circulation. Ainsi, le roi lion déchu pourra rugir encore et encore. Dans 8 jours, nous serons « éclairés » ! Onex, le 2 décembre 2008              Bruno Mathis

 

09:51 Écrit par Etoile de Neige dans Politique | Tags : etoile de neige, bruno mathis | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Si la concordance mathématique est remise en question, alors allons-y !
Votons une bonne fois pour toutes démocratiquement nos conseillers fédéraux par le peuple, vu que les conseillers nationaux en tiennent aucun compte de la population.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/12/2008

Les commentaires sont fermés.