20/02/2009

Accidents de ski ne sont pas une fatalité

70'000 accidents de ski en une année. Trop, c’est trop !

Le ski est ma passion. Presque né sur des douves de tonneau, je l’ai pratiqué dès ma tendre enfance sous toutes les formes et en ai suivi toute l’évolution technique. Plus j’ai grandi, plus les skis ont rapetissé et plus ils sont devenus sûr et maniables. Grâce à la compétition les progrès se sont également étendus aux souliers et fixations, ainsi que sur la préparation des pistes. Ceci a permis l’éclosion d’une nouvelle industrie, celle de l’or blanc. Tout plaiderait pour moins d’accidents. Or, les pistes sont devenues des autoroutes blanches, libérées d’énormément de difficultés, mais surchargées. Chacun – même casqué (vivement recommandé) - s’y croit champion du monde en les dévalant à des vitesses excessives, sans forcément être  maitre de son « véhicule », source d’accidents et de collisions. La FIS (fédération internationale de ski) a établi 10 règles de conduite (voir sur Internet ou dans les stations) à respecter au lieu de suivre l’exemple de quelques téméraires têtes brûlées, qui foncent sur les pistes, ou qui s’aventurent au nom de la liberté hors des pistes sur les pentes abruptes, quand le danger d’avalanche est élevé. Leur devise : « les accidents n’arrivent qu’aux autres », alors qu’ils mettent leur propre vie et celle des autres en danger !

Ne devrait-on pas créer une milice de surveillance et punir ces « rowdies des pistes/hors pistes », en les obligeant à suivre un cours de formation payant ? Beaucoup d’accidents et de drames pourraient ainsi être évités.

Enfin une recommandation : « entamez votre saison de ski par une préparation physique adéquate et sachez que la première et la dernière descente sont toujours les plus dangereuses (absence de « warm up » et fatigue).

 

Onex, le 20 février 2009            Bruno Mathis

21:40 Écrit par Etoile de Neige dans Loisirs | Tags : bruno mathis, etoile de neige | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.