24/06/2014

Brazil Adieu ?

 

Après la déconfiture française à Salvador, toute la Suisse s'intéressant au ballon rond attend demain mercredi avec impatience et avec un brin d'anxiété Honduras

 


 

 

 

 

 

dans la fournaise de Manaus.

Je suis optimiste et je veux croire à la victoire.

 

 

Non sans féliciter les Hitzfeld-boys, qui ont tout de même réussi à se qualifier parmi les 32 meilleurs équipes mondiaux, j'aimerais dire que notre équipe Nationale manque de "fight spirit" (rage de vaincre) pour notre Patrie.

 

Oui la médaille a deux faces. N'oublions pas que grâce à la  guerre des Balcans, nous avons hérités quelques joueurs immigrés, ou de parents d'immigrés, d'exception qui ont propulsé la Suisse au 6e rang utopique de l'élite mondiale et tête de série du Groupe E, avant la France, notre meilleur ennemi.

 

La force de l'équipe de Suisse devrait être le collectif et je souhaiterais que nos footballeurs s'identifient un peu plus à notre Patrie en chantant l'Hymne Nationale avec ferveur, comme d'autres équipes. A tort ou à raison, je suis persuadé que ceci pourrait décupler leur volonté de gagneurs et aider à se surpasser pour honorer leur statut d'intégrés. Vive l'immigration sélective et non massive, comme un lecteur a subjugué dernièrement dans nos colonnes sous courrier de lecteurs.

 

 

14:53 Écrit par Etoile de Neige dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.