26/09/2014

Caisse publique un leurre

 

La LAMal est en cause. Je salue vivement la décision de notre Parlement de serrer enfin la vis à nos trop nombreuses Caisses et de les surveiller au plus près.

Lire la suite

17:47 Écrit par Etoile de Neige dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2009

La rédemption d...SBS ?

Aujourd’hui, j’aimerais revenir à un autre fait historique, au mariage fusionnel d’U- et S- en UBS en 1998. Une alerte grand-mère de 126 printemps a abandonné son célibat en 1998,

Lire la suite

10:00 Écrit par Etoile de Neige dans Economie | Tags : etoile de neige, bruno mathis | Lien permanent | Commentaires (0)

23/02/2009

La grenouille et le boeuf

dessin_grenouille.jpg 

Dommage, mille fois dommage que Marcel Ospel et consorts n’aient pas fait favorite la lecture de Jean de La Fontaine. Ils auraient pu s’en inspirer – avant qu’il n’était trop tard - de la fable :

« In Grenoill’, ja plus lourd’ que la bogueuill’ d’inn,

Mais qu’était reconnue glorieuse, encouvit un béa jour

D’être grouss’ comme un Bu’ … ; le reste on connaît. En texte claire : « C’est bien beau de faire de *belles* manières, mais il ne faut pas péter plus haut que son derrière » !

De plus en plus de voix qui se lèvent, et non des moindres, pour que la mastodonte UBS scindent les activités de gestion de fortune et la banque d’investissement en deux et je me met aussi au diapason. Mais, arrêtez cette chasse aux sorcières, car si nous étions à leurs places, nous aurions très certainement aussi profité des œufs en or, qui se sont avérés par la suite pourris.

Restons sobres ! L’éthique voudrait qu’elles (les sorcières) renoncent aux bonus injustifiés et que la Suisse (pourquoi seulement nous ?) abandonne l’immoral ( ?) secret bancaire ! Alors, « bonjour les dégâts » !

 

Onex, le 23 février 2009    Bruno Mathis      b.mathis@tele2.ch

 

 

11:00 Écrit par Etoile de Neige dans Economie | Tags : etoile de neige, bruno mathis | Lien permanent | Commentaires (0)

17/12/2008

Y a-t-il encore un skeeper à bord

Y a-t-il encore un skeeper à bord ?          oliver été 2008 001.jpg  Nous naviguons à vue dans une eau marécageuse. Une nouvelle fois, la place financière est secouée par une tempête, celle d’une fraude crapuleuse. Le gourou Bernie Madoff, personne au dessus de tout soupçon, me fait penser à Bernie Cornfield, dont le scandale a secoué Genève internationale dans les années 70. Cette nouvelle de Jiobs (allusion à Job 5e s. av. J.-C.) jette un discrédit incommensurable sur le havre de paix, celui du Wall Street, qu’on croyait surveillé très étroitement par la SEC (securities exchange commission). Philippe Rodrik pousse un cri : « Banquiers, misez sur la transparence » ! Déjà avec l’UBS on a entendu ce refrain, avec un résultat catastrophique. Cette fois 50 milliards (millions devient ringard) d’US-dollars se sont envolés au nez et à la barbe de tout le monde. Après que les gros « poissons » ont déjà retiré leurs billes, en les entassant chez eux, dites-moi en quel skeeper faut-il encore faire confiance. Les petits poissons (retraités etc.) pourtant auraient besoins d’être rassurés. Or, cette grave crise, surtout de confiance, va ébranler plus qu’un et je souhaite, pour nous tous, que le navire -délesté des produits sophistiqués et obscures (Marian Stepczynski) -réussisse à passer le cap de Bon-Espérance … pour entrer dans des eaux plus calmes. Onex, le 17 décembre 2008      Bruno Mathis        b.mathis@tele2.ch

12:25 Écrit par Etoile de Neige dans Economie | Tags : bruno mathis, etoile de neige | Lien permanent | Commentaires (0)

13/11/2008

Le monde financier en ébullition

 

Comme au réchauffement climatique, on n’arrivera pas à éteindre « l’incendie », tant que tout le monde ne tire pas à la même corde.

 

Actuellement, on étudie une solution à la crise financière, notamment en établissant un code de bonne conduite. Ceci est très salutaire, et j’espère que la spéculation sur les crédits à effet levier seront bannis pour permettre au monde économique de trouver la SERENITE et, pour nous, la CONFIANCE  !

 

Mettons l’étiquette « ETHIQUE » en point de mire, mais tant que Wallstreet, Londres, Pékin et autres réfractaires n’y participeront pas activement, je crains que tous les efforts seront vains et que les requins continueront à nager tranquillement dans ce monde capitaliste.

 

 

Onex, le 13 novembre 2008      Bruno Mathis        b.mathis@tele2.ch

 

 

10:05 Écrit par Etoile de Neige dans Economie | Tags : etoile de neige, entre nous | Lien permanent | Commentaires (0)